le blog de Stephan Ghreener
STEPHAN GHREENER
Stephan Ghreener
Stephan Ghreener





RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Patti Smith: célébration du rock. Mots d'après concert.
Salut Paul, je squatte ta rubrique, mais c'est logique. Des semaines d'absence, pendant lesquelles, parfois, on perd le rythme. Impossible de trouver le temps ou l'énergie d'écrire quelques mots sur la toile.
Les pauses, parfois, sont nécessaires. Pour ce retour sur le blog, je monte les marches qui mènent vers ta rubrique. Un homme qui aura consacré sa vie au rock, j'imagine que tu n'y verras pas d'inconvénient à ce que je glisse ici quelques mots sur elle.
Patti Smith, tout le monde en parle, et cela fait sacrément plaisir. Il y a toujours eu à mes yeux une connection évidente entre ta musique et la sienne, entre tes concerts et ses performances. Performances?Un mot presque déplacé, j'en conviens. Mon clavier a ripé. Ses présences. Voilà un mot plus juste. Ses présences multiples. Et uniques.

Because the night, free money, des mots, des photos, de l'engagement, une présence. Une expo à la Fondation Cartier, la une de Libé, un film 'Dream of life', qui passe en guise de cadeau sur Arte, oui, depuis quelques jours, Patti Smith est partout. Un raz-de-marée d'énergie et de poésie.

Je viens de mettre la main sur une note. Des mots d'après concert. Vu l'état du papier, c'est vieux. Désolé pour la poussière, comme dirait Miossec.
C'est sorti d'une boîte au pied de mon bureau où j'ai tendance à ranger (jeter est un mot plus juste) des notes, des instantanés, pris sur le vif.
Je l'avais écrit avec sa musique encore dans les tripes, en pensant à toi. Mais l'inverse aurait pu être vrai.
Je les retranscris, à la virgule près, brut de déco' mais sans les ratures (eh oui, sauf erreur de ma part, cela reste ta rubrique).
Les voici:
"Illusion et clairvoyance mélangées, j'entrevois parfois ce que tu peux effleurer sur scène.
Devant moi un écran de fumée, et derrière je le sais, j'en suis sûr, que tu dois y trouver des indices, des pistes, des secondes de bonheur que seule la musique avec sa partition de solitude, de vérité, de complicité avec ton groupe et la solidarité du public, peut te permettre d'approcher. Une approche en force ou en douceur, un attérissage sauvage, une mer d'adrenaline, un océan de calme, de paix et d'espoir."


Stephan Ghreener
Rédigé par Stephan Ghreener le Mercredi 26 Mars 2008 à 19:26